jeudi 10 mars 2016

ZAANG, vers les méandres de l'âme humaines...

Considérant  les images mentales générées dans notre imaginatif cerveau par la musique, je vais vous parler du groupe Zaang et de l'album "Perdition" qui se fait gentiment et agréablement remarquer dans le milieu metal depuis sa sortie....

Cet article ne s'adresse pas vraiment aux amateurs de metal mais plutôt à la curiosité des non initiés qui, comme moi, connaissent peu ou mal ce genre musical...

Avant que Jay (chanteur du groupe Zaang) ne me donne quelques explications  au sujet des divers styles de metal, je ne m'étais jamais penchée sur le sujet, imaginant naïvement que la case "metal" était exclusivement réservée à une musique dure, hachée, au rythme d'enfer, agrémentée par une voix d'outre-tombe criant sans répit... 

Chez Zaang il y a un peu de ça, ou plus précisément ce qu'on appelle Le Thrash Metal, un sous-genre de Heavy Metal dont un exemple connu est le groupe Metallica.

Mais la musique de Zaang n'est pas ancrée dans un genre déterminé, elle joue sur différents registres. Si cela perturbe certains puristes, c'est au contraire exactement ce qui m'intéresse, moi la profane!

Beaucoup plus accessible pour mes oreilles, Le Neo-metal est un autre courant qui mêle des éléments metal avec d'autres genres comme le Hip-hop et le Grunge...
Sans doute que les noms de Red Hot Chili Peppers ou Faith No More vous évoqueront quelque chose... Ils sont parmi les groupes qui sont identifiés comme ayant posé les bases du développement du Neo ou Nu-metal...
Les mélodies sont empruntées à la Pop et au Rock, les rythmes influencés par le Hip-hop, et les guitares (ainsi que certaines lignes vocales) sonnent "metal".

Enfin, dans la musique de Zaang, on trouve du Metal Progressif, sous genre de Heavy Metal et de Rock Progressif, beaucoup plus raffiné et complexe puisqu'il peut aussi inclure des éléments de la musique classique ou du Jazz Fusion (Jazz Rock)... le Metal Progressif fait appel à des voix haut perchées, une technique exceptionnelle et l'utilisation de lignes mélodiques...




Parlons de l'album Perdition maintenant...

Le premier titre et single de l'album, "Machine" m'a d'emblée parut accessible, pourtant on rentre très vite dans le "vif" du sujet sur une voix en mode chant/crié. Les habitués à la Pop Rock trouveront le fond sonore plutôt limpide et le refrain assez mélodique pour nous rester dans la tête après la première écoute... 
La voix de Jay se fait également harmonieuse et nous entraîne finalement, mais sûrement, à accepter le style par ailleurs "heavy" du morceau.

Ce qui m'a frappée, c'est le côté construit, élaboré et nuancé de leur musique alternant dynamique agressive et mouvements calmes plus raffinés...

"Perdition" est à mon sens plus dur et acide, mais non pourvu de passages mélodiques. Des petites surprises ponctuent également le rythme effréné... Sans se soucier des paroles (dont je ne parlerai pas ici car je ne les ai pas encore étudiées), je trouve dans la musique de Zaang une forme de narration qui fait qu'en tant que non adepte de metal, on ne s'ennuie pas à découvrir ce nouvel espace sonore...

"Madoff" semble découler du morceau précédent mais sa couleur est très différente. Par moment, quelque chose d'enfantin dans la mélodie et le chant nous plonge dans une ambiance qui contraste avec la ligne plus "hard". J'aime beaucoup la fin du morceau...

"Dans l'obscurité" rappelle dans son entrée en matière "Machine". Le chant (et donc les paroles) est clair, appuyé. Mais l'on bascule d'une seconde à l'autre d'un mode mélodique à un mode "crié" en passant par un "presque parlé"... 
J'aime un certain moment vers la fin où le rythme dense tourne, où la voix de tait et où les sons métalliques cèdent la place à une toute autre couleur musicale pour nous amener dans un autre monde presque récréatif...

Lorsqu'on arrive à "Tombe de haut", notre oreille de profane a déjà assimilé le côté heavy de Zaang et de ce fait, se trouve agréablement surprise, voire un peu déstabilisée, lorsqu'à mi-parcours, on bascule dans un passage raffiné, haut en nuances de couleurs et mélodique. 
Toute la fin du morceau est d'ailleurs construite dans un mélange savamment orchestré de genres difficiles à identifier à première écoute. J'apprécie la richesse de cette partie...

"Dégage" nous offre encore quelques sons inédits à travers une trame mi-heavy, mi-mélodique dans la lignée de ce qu'on a déjà entendu. Ce morceau, très construit également, apparaît clair, tous les éléments s'en dégagent de façon détaillée. Un de mes préférés probablement...

L'album se termine avec "Je suis le roi" (quel programme !).
Je n'ai pas trop de vocabulaire musical pour vous faire part de mon ressenti et surtout de toute la palette qui alimente la richesse de ce morceau comme des autres... Le mieux serait encore que vous preniez le temps d'écouter l'album et de vous faire votre propre avis...


Lorsqu'on n'est pas habitué à ce style, il faut être "disponible" et sans a priori pour y rentrer. Mais on y parviens facilement.

Personnellement, il y a des passages que j'aime beaucoup. D'un autre côté, ce qui appartient strictement au "Thrash", le chanté/crié, le rythme incessamment effréné, ne me touche pas beaucoup si ce n'est en touche par contraste, pour mettre en valeur les aspects plus mélodiques. Telle est ma sensibilité ! ;-) 

Donc globalement, je pense que le heavy metal n'est pas pour moi. Mais le mélange des genres me passionne et cette découverte de l'album de Zaang s'est avérée très enrichissante, y compris dans ma façon d'aborder le style Pop-Rock que j'aime écouter...

D'ailleurs, se sont glissées dans certaines de mes chansons préférées des échos metal que je n'avais pas clairement identifiés comme tels...

Sur ce, je vais écouter un peu de Bach pour me reposer l'esprit, parce qu'il faut quand-même dire qu'un album de Zaang, c'est assez éprouvant lorsqu'on n'a pas l'habitude, c'est musclé ! ;-)


                    Zaang Facebook Vous y trouverez les informations, les liens...
                    Zaang Le site et la musique !


Merci à Jay de m'avoir initié et fait connaître son groupe (aussi pour l'inspiration de l'écriture de cet article), et de m'avoir inclue (pas peu fière !) dans la liste de remerciements sur l'album... (lui et moi on sait pourquoi ;-) ).

Merci à tous les garçons de Zaang pour leurs sympathiques dédicaces sur mon album et bien sûr pour leurs richesses et leurs talents artistiques !

2 commentaires:

Stéphane Waem a dit…

Grand merci à toi pour cet article! ! Stef ��

Cocco a dit…

Merci à toi Stéphane, c'est un réel plaisir pour moi :-)