samedi 7 janvier 2012

Norvège à l'honneur

Pour bien commencer l'année j'ai décidé que mes coups de coeur mettraient en avant quelques talents norvégiens.
Enfant, les histoires de vikings (que je soupçonnais n'être pas aussi barbares qu'on nous l'apprenait à l'école) me fascinaient. La neige et les chemins du nord me captivaient. Plus tard j'ai découvert les incontournables Grieg, Munch, Vigeland, Hamsun, Vesaas, pour ne citer qu'eux...
Lorsque je dessine sous influence elfique, les légendes scandinaves ne sont jamais très loin.


L'image que j'ai choisie est une illustration bien connue de Theodor Kittelsen du non moins célèbre conte "A l'est du soleil et à l'ouest de la lune". Les illustrations de Kittelsen portent vraiment l'empreinte de ce pays que l'on confond parfois avec sa voisine, la Suède. Lorsqu'on longe les fjords par certains temps sombres, on peut se surprendre à entrevoir les trolls de Kittelsen et on ne revient pas de Norvège en se disant qu'un troll est un lutin (malgré le folklore qui en a fait des figurines sympathiques), mais bien un géant!


Svein Nyhus qui se cache derrière le blog du moment possède un univers bien différent et un je ne sais quoi de similitude avec son illustre prédécesseur. Il y a beaucoup à lire sur son blog mais faites comme moi si votre norvégien pêche un peu, allez découvrir cet univers riche au hasard des clics...


Dans un tout autre style, vous découvrirez le site de Morten Gjul dont les aquarelles, à l'instar de beaucoup d'oeuvres nordiques, jouent avec la lumière, le temps capricieux et les limites entre ciel, terre et eau...
le site est en reconstruction pour certaines parties mais les aquarelles sont visibles...


Enfin, une illustratrice, Kristin Oftedal, dont vous pouvez visiter le blog ici. J'ai choisi de mettre en avant son portfolio parce que je n'ai pu résister à l'appel de ses animaux... Mais je vous conseille de faire amplement connaissance avec son joli site et l'univers pictural qui l'habite...


Bonne promenade sur ce "chemin du nord" pas si froid que ça...
(pour ceux qui n'ont pas l'habitude du blog, il faut cliquer sur les coeurs en bas de page ;-))

12 commentaires:

Aurélie Desfour a dit…

Merci madame Cocco, c'est très intéressant tout ça !

myker a dit…

De belles découvertes en perspective ! Merci pour tous ces partages.

Cocco a dit…

Tant mieux si ça intéresse quelques personnes ;-)

Merci à vous deux.

Xavière Broncard a dit…

J'ai adoré l'univers de Kristin Oftedal ! Merci pour cette belle découverte !!

Cocco a dit…

Je dois dire que c'est une découverte récente pour moi aussi. J'avais une idée de ce que je voulais mettre derrière le coeur "book" mais je ne trouvais rien jusqu'à ce que je tombe sur l'univers de Kristin Oftedal qui m'a immédiatement séduite...

Ravie que cela te plaise aussi Xavière :-)

TATANINIG a dit…

Mais tu n'as pas reçu mon coccommentaire ??

Cocco a dit…

Sur ce message, non.
Tu n'aurais pas oublié le mot magique par hasard ? Ca m'arrive... ;-)
Ou bien il y a eu un beugue de télescopage car j'ai dû m'y reprendre à deux fois pour le précédent... ?!!!

Magali a dit…

Super tes liens et cette découverte d'univers!

Magali a dit…

C'est bizarre mon autre commentaire n'est pas visible.

Je le retape:

J'ai reçu des tes deux magnifiques signets, ils sont superbes et j'en suis complétement Baba.
Un grand MERCI MERCI MERCI, pour ces deux merveilleux cadeaux.

Ma prochaine note de blog te sera dédiée à toi et à ton univers magique!

Cocco a dit…

Je suis heureuse que les marque-page te plaisent Magali :-)

Pour le commentaire, on dirait qu'il se passe des choses bizarres... En tous cas je n'ai effacé aucun coccommentaire ;-)

Et pour le reste, tu es trop chou! Je te fais une bise puisque c'est ça!

myker a dit…

Regarder ces aquarelles en écoutant le Concerto pour Piano de Grieg...
C'est une semaine qui finit en beauté, merci !

Cocco a dit…

Il y a longtemps que je n'ai pas écouté ce concerto!

Ta démarche, myker, n'est pas anodine... Je me pose parfois la question de savoir ce qui fait l'âme d'un pays et de celui-ci en particulier... En étudiant son Histoire, on comprend un certain nombre de choses, son climat (dont on a souvent des a priori, nous autres latins) et la manière dont cela influe sur le caractère (les caractères) des personnes... Est-ce que cela suffit à comprendre cette chose (ou ces choses...) indescriptible qui relie les oeuvres norvégiennes (classiques en tous cas, ou populaires) entre elles ?